Le standard du Club Canin Canadien

Origines et rôle
Le berger Shetland, tout comme le colley, est issu du border-colley d'Écosse amené dans les îles Shetland et croisé avec de petits chiens intelligents à poil long pour donner un chien de proportions réduites. Par la suite, des croisements furent effectués à plusieurs reprises avec des colleys. La relation entre cette race quant à la taille et à l'aspect général et le colley à poil long n'est pas sans évoquer celle entre le poney Shetland et certaines plus grandes races de chevaux. Bien que la ressemblance entre le berger Shetland et le colley à poil long soit marquée, il existe des différences que l'on peut identifier.

Aspect général
Petit chien de travail alerte, à long poil de forte texture. Bien constitué, agile et robuste. Silhouette symétrique: le rein ne doit pas être disproportionné par rapport à l'ensemble, et le mâle doit être masculin, la femelle féminine.

Tempérament
Chien loyal, affectueux et obéissant à son maître. Toutefois, il peut être quelque peu méfiant à l"égard des étrangers mais pas au point de démontrer de la crainte ou fondre dans l'enceinte.

Défauts: timidité ou nervosité. Entêtement, irritabilité ou mauvais caractère.

Taille
Hauteur au garrot : entre 33 et 41 cm (13 et 16 po). N.B.: la taille est déterminée perpendiculairement du sol au sommet des omoplates lorsque l'animal est debout, pattes antérieures parallèles à la droite de mesure.

Robe et couleur
Double avec poil extérieur long, droit et rugueux et sous-poil doux comme de la fourrure, si dense qu'il soulève le poil extérieur. Celui de la face, du bout des oreilles et des pieds est également doux. Crinière et franges bien en évidence, notamment chez le mâle. Les pattes antérieures doivent avoir un bon plumet de même que les postérieures mais elles sont lisses sous le niveau de l?articulation du jarret. Abondance de poils à la queue. L'excès de poil sur les oreilles, les pieds et les jarrets peut être coupé aux fins d'exposition. Couleur: noir, bleu merle et sable (de couleur or à acajou) ; marques blanches ou feu à divers degrés.

Défauts : poil court et plat, en tout ou en partie; poil ondulé, bouclé, doux ou soyeux. Absence de sous-poil. Sujets à poil doux. Nuances rouille dans une robe noire ou bleue. Couleurs délavées ou dégénérées comme le sable pâle ou le bleu délavé. Robe bleu merle ou absence de taches ou de mouchetures et d?apparence tricolore diluée ou estompée. Taches corporelles blanches bien en évidence. Les sujets dont la robe comporte plus de 50% de blanc doivent être sévèrement pénalisés de façon à les éliminer à toutes fins pratiques de la compétition.

Tête
Raffinée et en forme de coin allonge vue du dessus ou de profil, s'affinant des oreilles à la truffe, qui doit être noire. Somment du crâne aplati, sans trace de proéminence au somment de l'occiput. Joues aplaties et se confondant doucement au museau bien arrondi. Crâne et museau de longueurs égales, avec le point d'équilibre au coin de l'oeil. De profil, la limite supérieure du crâne doit être parallèle à celle du museau, mais à un niveau supérieur du à la présence d'un stop peu marque mais défini. Mâchoires nettes et puissantes. La mâchoire inférieure est profonde, bien développée, arrondie au menton et s'étend jusqu'à la base des narines. Lèvres serrées: supérieure et inférieure doivent se rencontrer et bien s'adapter sur toute leur longueur. Dents égales, distribuées uniformément et se rencontrant en ciseaux. Yeux de grandeur moyenne avec un pourtour en forme d'amande fonce; quelque peu places à l'oblique dans le crâne. Foncés; mais les bleus ou merle ne sont admis que chez les sujets bleu merle. Oreilles petite et souples, attachées haut, portées droites aux trois quarts, avec les extrémités tombant vers l'avant. Au repos, elles sont pliées longitudinalement et retombent à l'arrière dans la crinière. Les contours et la définition de la tête, la forme, l'emplacement et l'utilisation des oreilles, la couleur, la position et la forme des yeux contribuent à donner une expression typique à ce chien exprimant l'intelligence, la gentillesse, la vivacité et la curiosité. Face aux étrangers, les yeux doivent indiquer que le chien est soupçonneux et réservé, sans trace de peur.

Défauts : tête comportant deux angulations. Stop absent ou trop marque. Trop de remplissage sous, entre ou au-dessus des yeux. Crête occipitale proéminente. Crâne en forme de dôme. Joues proéminentes. Museau pointu. Mâchoire inférieure courte, en retrait ou peu profonde, sans vraiment de largeur ni de profondeur. Prognathisme supérieur ou inférieur; dents absentes ou croches, visibles lorsque la gueule est fermée. Yeux pâles, ronds, grands ou trop petits. Babines bien en évidence. Oreilles de chien courant (pointues, tournées); de chauve-souris.

Cou
Musclé, arqué et assez long pour permettre de porter fièrement la tête.
Défauts: cou trop court et cou gros.

Membres antérieurs
A partir du garrot, les omoplates doivent être inclinés vers l'épaule a 45 degrés vers l'avant et vers le bas. Au garrot, elles ne sont séparées que par la vertèbre, mais doivent être suffisamment inclinées vers extérieur pour permettre la présence de côtes bien voutées. Le bras supérieur doit rejoindre l'omoplate à un angle de près de 90 degrés. Distance du sol au coude égale à celle du coude au garrot. Vues sous tous les angles, les pattes doivent être droites, musclées et nettes, avec une forte ossature. Paturons très longs, sinueux et souples. Les ergots peuvent être éliminés.

Défauts : angulation insuffisante entre l'épaule et le bras supérieur. Bras supérieur trop court. Manque d'inclinaison extérieure aux épaules. Épaules lâches. Coudes tournés à l?intérieur ou à l'extérieur. Pattes croches. Faible ossature.

Corps
D'aspect global, il doit sembler modérément long, de l'articulation de l'épaule à l'ischium (extrémité postérieure du pelvis), mais cette longueur est due en partie a une bonne angulation et a une bonne largeur de l'épaule et des membres postérieurs, le dos même étant plutôt court. Dos de niveau, fortement musclé. Poitrine profonde, l'avant atteignant la pointe du coude. Côtes bien voûtées mais aplaties à leur moitié inférieure pour ne pas gêner le mouvement de la patte antérieure et de l'épaule. Rein quelque peu arqué et croupe inclinée doucement vers l'arrière. L'os de la hanche (pelvis) doit former un angle de 30 degrés avec l'épine dorsale. Ventre modérément relevé.

Défauts : dos trop long, trop court, convexe ou ensellé. Côtes en forme de tonneau ou aplatis. Poitrine étroite ou pas assez profonde. Croupe plus haute que le garrot, trop droite ou trop affaissée.

Membres postérieurs
Cuisse large et musclée, dont l'os doit être raccordé au pelvis à angle droit correspondant avec celui qui se trouve entre l'omoplate et le bras supérieur. Les os des grassets rejoignent celui de la cuisse et forment un angle distinct à l'articulation. Longueur globale du grasset au moins égale sinon supérieure à celle de l'os de la cuisse. Articulation du jarret bien définie, angulée, sinueuse, avec bonne ossature et de solides ligaments. Métatarse court et droit, vu sous tous les angles. Les ergots sont a éliminer. Pieds ovales et compacts avec doigts arqués et serrés. Coussinets épais et durs, avec ongles durs et solides.

Défauts : cuisses étroites. Jarrets de vache, tournés vers l?extérieur. Pieds de lièvre. Pieds de chat.

Queue
Assez longue pour que la dernière vertèbre atteigne l'articulation du jarret lorsqu'elle est placée le long de la limite postérieure de la patte. Au repos, portée droite vers le bas ou avec une légère courbe vers le haut. Lorsque le chien est alerte, elle est habituellement soulevée mais sans être recourbée vers l'avant au-dessus du dos.

Défauts : queue trop courte, tordue a son extrémité.

Allure
Ce chien trotte avec fluidité et rapidité sans effort. Il ne doit pas y avoir de mouvements saccadés ni d'oscillations à la verticale donnant l'apparence dèun animal qui se déplace rigidement sur des échasses. Impulsions nettes et droites de l'arrière, signes d?une bonne angulation et d'une musculation et ligamentation de l'arrière-train dans son ensemble permettant au chien d'amener ses pieds postérieurs bien en dessous du corps pour se propulser vers l'avant. Le pied doit être tout juste soulevé du sol pour permettre à la patte antérieure de se diriger vers l'avant. La foulée de la patte antérieure dépend de l'angulation, de la musculation et de la ligamentation de l'avant-train, combinées avec une largeur de poitrine et une constitution de la cage thoracique appropriées; vues de devant, les pattes antérieures et postérieures se déplacent à peu près perpendiculaires au sol lorsque le chien marche; elles s'inclinent un peu vers l'intérieur lorsqu'il trotte à faible vitesse et reviennent vers l'axe du corps à plus grande vitesse, de façon à ce que les pieds laissent deux lignes parallèles sur le sol avec une limite intérieure touchant à la projection de l?axe corporel. Les pieds ne doivent jamais se croiser ni le corps se balancer d'un côté a l'autre.

Défauts : démarche à pas courts, raides, avec mouvement rigide et saccadé. Petits pas avec mouvement de soubresauts ou mouvement transversal du corps (cela est souvent vu, et a tort, comme un «pas de danse», mais n'est admissible que chez les chiots). Soulèvements des pieds antérieurs comme un cheval trotteur, entraînant une perte de vitesse et une dépense inutile d'énergie. Allure d'ambler.

Maintien du site par Carole Falcon, © @ Landstar Shelties (Berger Shetland). Québec. Canada. Tous droits réservés.